Systèmes d’indépendance à la batterie

Balais

Système d’indépendance à la batterie

Explication du concept des systèmes à la batterie

 

Aujourd’hui je vous explique le concept des systèmes d’indépendance à la batterie. J’avais déjà fait un cours concernant les systèmes de travail de caisse claire, cette fois-ci ce sera un cours concernant les systèmes d’indépendance binaires pour développer l’indépendance de sa grosse caisse avec les autres membres.

 

Les systèmes – à quoi ça sert?

Travailler son indépendance

Le principe du système et de la page de solfège rythmique qui l’accompagne est de synthétiser un tas de grooves différents en peu de support et sans contrainte de lecture trop chargé.

Fût une époque ou tout était écrit, maintenant une partie est assimilée dans notre esprit, (le système, la contrainte), et on l’associe à différentes mesures de solfège rythmique pour créer différents rythmes, chacun demandant différentes aptitudes d’indépendances pour les interpréter. Nous n’avons plus à décortiquer dans ce cas là une mesure ou tout les membres sont écrits et ou le déchiffrage peut être laborieux. Etant donné qu’une page de solfège rythmique n’a généralement pas deux mesures identiques, ajouter à la contrainte du système, chaque mesure donnera un exercice différent. Donc une indépendance différente à maitriser. Suivant votre niveau les systèmes se compliqueront de façon à accroître celle-ci.

Développer la technique du membre sollicité

La page que nous travaillons ici est une page regroupant uniquement des croches. Joué à 60 à la noire, il peut sembler facile de l’interpréter sans qu’il n’y ait trop de challenge. Je vous invite donc à garder les mêmes systèmes et à augmenter les tempos pour vous rendre compte que même une simple page peut devenir un challenge pour le membre qui travaille. Apprenez aussi à travailler au click et à mémoriser votre vitesse d’exécution en notant celle-ci, de cette façon, vous pourrez vous rendre compte de vos progrès de semaine en semaine.  Si vous ne le faites pas, vous risquez de rater un élément qui influera sur votre motivation.

Travailler sa lecture

Suivant les pages de solfège rythmique que vous lisez en travaillant vos systèmes vous gardez un contact permanent avec la lecture. Suivant les tempos que vous travaillez, votre capacité à lire plus ou moins rapidement est aussi mise à l’épreuve. Inconsciemment vous avalez des notes ainsi que des réflexes pour interpréter celles-ci. Si un jour vous avez de la lecture à vue, les heures passées à lire ces pages vous serviront certainement.

Travailler sa concentration

En travaillant un système sur une page de solfège rythmique et en gardant à l’esprit d’interpréter l’exercice sans « l’accrocher », vous travaillez aussi votre concentration, le dépassement de vous-même. Vous vous entrainez à être concentré sur une période assez longue ou votre cerveau gère la lecture, vos membres et vos oreilles. C’est une facette commune du travail du musicien. Plus ces capacités sont élevées plus vous avez de la distance avec votre instrument et êtes capable de gérer toutes ses informations avec du stress en moins.

Travailler son tempo

Le travail des systèmes doit s’accompagner du métronome. Nous devrons plus tard travailler sans lui pour aussi être en confiance, mais pour de bonnes bases et gagner la confiance des autres musiciens, le tempo du batteur doit être stable, solide. Vous obtiendrez ces résultats et cette attitude avec le temps et l’expérience de ce travail au click. Travaillez donc à différents tempos. Travaillez des tempos qui vous paraissent inutiles ou gênants, tapez là ou ça fait mal.

N’écoutez pas les discours des gens vous disant que ça sert à rien, ils ont torts (je suis catégorique), ce sont souvent des gens qui ont du mal à jouer avec un click dans les oreilles et qui ont abdiqué au profit de la facilité cherchant moultes raisons en faveur de cette lacune.

Les machines sont de plus en plus sur scène avec les musiciens, et les batteurs sont nombreux à les gérer en live en plus de leur instrument. Beaucoup de batteurs jouent avec un click dans les oreilles dans les spectacles que vous voyez ou sur les plateaux télé. A titre d’exemple, j’ai un click chez Hugues Aufray. Jean Philippe Fanfant avait un click sur la Nouvelle Star. Franck Ridacker a très souvent click chez Michael Gregorio. Pas parce que nous le voulons, mais souvent car des choses l’imposent, comme des machines, ou une synchro d’éclairages. Le jour où vous êtes face à cette situation, vous ne devez pas être gêné. En revanche sur les spectacles de Roger Louret qui sont constitués de medleys à rallonges, en gros 180 morceaux sur 2 heures de spectacles, donnant lieu aux enchainements de tempo les plus improbables, les heures travail au click vous donneront l’assise nécessaire pour enchainer ces tempos et mener l’orchestre convenablement.

Comment travailler ces systèmes

Prenez les systèmes dans l’ordre. Travaillez mesure par mesure si vous n’êtes pas à l’aise au départ. Une fois que toutes les mesures sont jouables, couplez-les par deux et re-descendez la page en jouant 4 fois chaque exercices. Une fois que c’est terminé, faites ligne par ligne, répétez aussi la ligne 2 fois minimum. Ensuite enchaînez la page. Ne cherchez pas à le faire rapidement. Dans les extrêmes ce sera toujours difficile et on oublie très souvent de travailler lentement.

Vous pouvez aussi mettre votre click que sur le 2éme et 4éme temps plutôt que sur tous, c’est un très bon exercice et de plus en plus difficile en ralentissant le tempo.

Amusez-vous

Voici le cours, pour le télécharger au format PDF et pouvoir l’imprimer au format A4, inscrivez -vous gratuitement à l’Espace Membres, vous y trouverez toutes les partitions des cours ainsi que les playbacks gratuitement :

Systèmes

Systèmes

Page de Solfège Rythmique système Corrections independance binaire

La vidéo :

Systèmes

Page de Solfège Rythmique système_1

L’article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux grâce à la barre de partage en dessous!

6 Commentaires… add one
  • kevin thibault 13 Oct, 2015, 12:37

    bonjour, je ne comprend pas comment lire sur la page de solfège rythmique la cellule 15 et 30

    • stephane.boutinaud@orange.fr 19 Oct, 2015, 2:46

      Bonjour Kevin,
      Je pense que tu veux parler des mesures 15 et 30…
      Je vais essayer de t’expliquer tout ça par écrit.
      Rappelle toi toujours des valeurs de notes, c’est ce qu’il y a de plus important dans un cas comme celui-ci ou tu ne sais ou les différentes notes tombent.
      Alors sur ces deux mesures il y a la première croche qui est sur le 1er temps, elle dure 1/2 temps. La noire qui suit se trouve automatiquement sur le « et » de ce 1er temps vu que la croche précédente vaut 1/2 temps.
      Cette noire vaut (ou dure) un temps, donc elle comprend le « et » du 1 et le 2ème temps. La note qui suit, une croche, tombe automatiquement sur le « et » du 2ème temps et vaut 1/2 temps. La note suivant, une noire, tombe donc sur le 3ème temps et dure un temps, elle dure le 3ème temps en entier.
      Concernant la suite, mesure 15 il y a deux croches sur le 4ème temps qui tombent sur le 4 et le « et » du 4 et mesure 30, il y a une noire sur le 4ème temps.
      J’espère être clair…
      Stéphane
      stephane.boutinaud@orange.fr Articles récents…Groupe de jazz anniversaire, un évènement peu communMy Profile

  • jack 7 Fév, 2015, 12:47

    Bonjour,
    Comme d’habitude très bien ce cours, par contre petit souci de compréhension à savoir:
    sur la page se solfège rythmique, la 2ème mesure il y a 1 soupir une blanche et une noire.je joue donc la grosse caisse sur le 2ème temps et le 4ème temps:je comprend pas les contre temps à la video:
    merci pour la réponse

Laisser un commentaire

Afficher un lien vers mon dernier article

Cours Précédent :

Articles suivant :